E d i t o


Résistance, résignation ou résilience...



Les temps sont durs mais nous allons résister ! Les seniors n’ont pas dit leur dernier face au coronavirus et à la crise sanitaire qui risque de se prolonger. Où en serons-nous au début 2022 ? Il faudra sans aucun doute continuer à nous protéger, à nous adapter et non pas à nous résigner, car la résignation c’est subir et endurer un piège qui consiste à vouloir accepter à tout prix, quoiqu’il en coûte !

 

Non surtout pas. Soyons capable d’affronter une situation difficile que nous vivons depuis plus d’un an déjà, devant une réalité qui nous oblige à nous organiser autrement, une forme de résilience mais pas comme on voudrait qu’elle soit. Cela nous amène à notre désir de liberté, à nos capacités à réagir, même si la situation
devient aujourd’hui souvent incontrôlable. La faute à qui, à quoi, pourquoi et comment est-ce possible ? Notre société pourrait-elle basculer dans le chaos ?

 

Comme tout le monde, je me demande ce qui nous attend quand la pandémie sera derrière nous. La période que nous traversons rend les vœux particulièrement importants, et peut même nous permettre de modifier la conception que nous en avons. Alors souhaitons-nous juste un mot : la paix, la paix en nous et autour de nous, pas une paix factice, mais une paix qui transformera nos vies et nos âmes !

 

Bref, une année 2022 en paix

 

C’est à notre tour de faire preuve de courage, de lucidité, d’imagination et de force intérieure afin de nous mobiliser vers un avenir meilleur. Nous en sommes capables. Bonnes fêtes de Noël et de fin d’année et surtout tous nos vœux de bonne santé qui représentent à l’évidence le plus de sens aujourd’hui

 

Jean-Marie, au nom du Comité ARCAL Metz